American Monuments

 
« Tous les Américains connaissent cette plaisanterie à propos de leurs ancêtres, disant qu’il est bien dommage
que le Rocher de Plymouth n’ait pas atterri sur les pèlerins du Mayflower plutôt que le contraire.
Cette boutade ne m’a jamais paru très drôle. Elle est hargneuse, vindicative, et renferme de surcroît une bien amère vérité.
L’immobilité de ce roc a signifié, en effet, l’extermination des Indiens, l’asservissement des Noirs
et la débâcle spirituelle de ces Européens sans feu ni lieu qui se font aujourd’hui appeler Américains
alors qu’ils n’ont jamais pu résoudre le problème de leur appartenance,
tant au continent qu’ils ont fui qu’à celui qu’ils ont conquis. » 


James Baldwin, Sans allusion, 1964